Burundi / Belgique : – Le sauvage de Ath – Un symbole coloniale retiré de l’Unesco

Source : https://www.burundi-forum.org/87665/burundi-belgique-le-sauvage-de-ath-un-symbole-coloniale-retire-de-lunesco/ 

Racisme :  Le sauvage de Ath – Un symbole coloniale et raciste du folklore de la Belgique vient d’être retiré du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité à l’Unesco

Bruxelles (Belgique), 11/12/2022 – En ce moment où la Belgique et le Burundi entreprennent à travers la Commission Vérité Réconciliation (CVR) un travail sur l’histoire coloniale, vendredi 2 décembre 2022, l’Unesco a décidé de retirer du Patrimoine Culturelle Immatérielle de l’Humanité – la Ducasse d’Ath – , un folklore belge, à cause de son personnage du – sauvage – un noir , notamment perçue comme humiliante par les populations d’origines Africaines dont noires et les militants anti-racistes Belges. Un folklore, inculquant la haine aux – blancs – envers les -noirs- en blessant les noirs.

Ce retrait est d’abord la victoire de 3 militants de la diaspora africaine Belge d’origine Marocaine à féliciter,  au même moment où le Maroc fait la joie de tout le continent d’Afrique au Mondial de Football au Qatar.   Etant tous les 3 issus de l’organisation panafricaine, décoloniale   – Bruxelles Panthères –, héritière belge de la fameuse organisation américaine des Blacks Panthers, s’agissant de M. Nordine Saidi, M. Mouhad Reghif, et M. Anas Amara.

M. Nordine Saidi, M. Anas Amara, et M. Mouhad Reghif.

La grande majorité des membres de la diaspora Belge d’origine africaine remercie profondément ces 3 militants extraordinaires qui viennent d’enlever une des plaies existantes, avec laquelle vivaient en silence les jeunes d’origine africaine -noirs- en Belgique. S’agissant d’une victoire panafricaine, décoloniale  historique ! 

Comme les Bruxelles Panthères aiment à le rappeler la lutte contre ses clichés coloniaux négrophobes tel le –Blackface– doit se poursuivre. En janvier de cette année, le folklore annuel de la – sortie des nègres – de Lessines a été annuellée. La pression doit être maintenue.

La sortie des nègres à Lessines ( photo : Le Soir )

Pour M. Nordine Saidi réagissant à un partage sur facebook de Mme Jacqueline Galant, une politicienne Belge, Députée-Bourgmestre de Jurbise, souhaitant la bonne fête de Saint-Nicolas le 6 décembre 2022 aux petits et aux grands enfants Belges, avec à ses côtés , un Saint Nicolas (Blanc) gentil et généreux, puis un père fouetard ( Zwarte Piet en Néerlandais) – noir – méchant, punisseur... : “La suprématie blanche illustré par Mme Jacqueline Galant. En défense de sa tradition raciste, humiliante, dégradante, déshumanisante, Negrophobe. Combien de fois il faudra dire qu’on ne se déguise pas en noir ?” Rappelant et disant : “Saint Nicolas et père Fouettard Être Noir n’est pas un déguisement, et encore moins pour faire peur aux enfants“.

Le 6 décembre 2022 en Belgique ( Photo : Facebook – Mme J. Galant )

     Concernant le Burundi, dans l’histoire coloniale Belge, il y a eu aussi les zoo humains et les expositions universelles où des citoyens Barundi ont été humiliés, par un comportement inhumain et extrêmement raciste. ex. des jets de bananes à des noirs dans des cages.
Les pays africains devraient faire de cette lutte de – Bruxelles Panthères – la leur car aujourd’hui ce sont des millions d’enfants de la diaspora africaine dans le monde qui subissent en silence ce type d’humiliation coloniale encore aujourd’hui.

Photo : RTBF

Voici le Communiqué de presse intégral de Bruxelles Panthères – « sauvage Ath » exclus de l’Unesco , 2 décembre 2022 :
[ https://bruxelles-panthere.thefreecat.org/?p=5406 ]

En septembre 2018, Bruxelles Panthères découvrait l’existence du « sauvage d’Ath » grâce aux organisateurs de la « sortie des nègres » à Lessines.

En 2019, Bruxelles Panthères a écrit à l’Unesco pour exiger qu’elle demande le retrait du personnage négrophobe et qu’en cas de refus des organisateurs, la Ducasse soit retirée de la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco (PCI).

En 2019, notre représentant a été escorté par la police hors de la ville d’Ath pendant que les militants du groupuscule raciste « Nation » pouvaient tranquillement déambuler dans la ville.

En 2020 et 2021, la Ducasse n’a pas eu lieu pour cause de pandémie.

En 2022, Bruxelles Panthères a écrit une nouvelle fois à l’Unesco pour réitérer sa demande. Si en 2019 l’Unesco n’avait reçu qu’une seule lettre, la nôtre, en 2022 elle en a reçues une trentaine, dont 25 reprenant le contenu de Bruxelles Panthères et demandant l’exclusion de la Ducasse de la liste du PCI de l’Unesco.

Les manœuvres dilatoires du bourgmestre d’Ath et des organisateurs n’y ont rien fait. Le silence des politiciens belges, toutes tendances et toutes langues confondues, n’y ont rien fait non plus.
Aujourd’hui, 2 décembre 2022, à Rabat au Maroc, le Comité intergouvernemental de l’Unesco pour le PCI a donné raison à Bruxelles Panthères sur toute la ligne et a décidé d’exclure immédiatement la Ducasse d’Ath de la liste du PCI.

Contrairement à ce que rapportent les premières dépêches publiées aujourd’hui, la Belgique n’a pas simplement « demandé le retrait » de la ducasse de la liste du PCI. Après les interventions des représentants de différents pays demandant le retrait immédiat, le représentant belge est intervenu une première fois pour expliquer qu’un soi-disant processus était en cours et que la Belgique demandait à l’Unesco un nouveau délai, jusqu’après l’édition 2023 de la ducasse, avant de prendre une décision.
Il n’a pas été entendu. Après plusieurs autres interventions demandant le retrait immédiat, dans une tentative désespérée d’éviter une humiliation internationale pour notre pays, le représentant belge (FWB) a repris la parole pour annoncer que la Belgique aussi demandait finalement le retrait immédiat. Les membres du Comité en ont pris bonne note mais ont décidé de continuer la procédure d’exclusion déjà entamée. Les applaudissements pour le représentant belge étaient purement et simplement « diplomatiques ». Inutile de vous dire que dans ce genre de forum, c’est la règle. On tente de fonctionner par consensus et on évite d’humilier des états souverains.

Ci-dessous un court résumé du déroulement de la séance du comité.

Sont intervenus pour demander l’exclusion immédiate de la ducasse de la liste du PCI de l’Unesco les représentants des pays suivants :

Allemagne, Angola, Rwanda, Botswana, Slovaquie, Burkina Faso, Paraguay, Ethiopie, Pérou, Brésil, Arabie Saoudite, Suède, Bengladesh, Inde, Malaisie, Panama, Maroc, Ouzbékistan, Côte d’Ivoire et Palestine.

Sont intervenus pour tenter de gagner du temps les représentants des pays suivants : Tchéquie, Suisse, Belgique.

N’est pas intervenue avant d’avoir été sollicitée et bien que directement concernée : la France.

Plusieurs représentants ont pointé du doigt l’inaction totale des autorités belges pour mettre fin à cette manifestation déshumanisante pour des centaines de millions de gens.

Le représentant de la Palestine a eu le bon goût de souligner la différence de réaction de la Tchéquie, de la Suisse et de la Belgique (sans les nommer) en leur rappelant que lorsqu’il était question de l’antisémitisme de la ducasse d’Alost, ils demandaient une exclusion immédiate et sans débat alors que dans le cas de la négrophobie à Ath ces mêmes pays demandent du temps pour débattre, faire de l’éducation, etc.

La Ducasse d’Ath est exclue de la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco à cause du RACISME et de la NÉGROPHOBIE du « sauvage d’Ath ».

Le monde entier sait maintenant quels sont les niveaux de racisme et de négrophobe qui sévissent dans notre pays.

Cette issue nous inspire deux réactions :

Nous sommes évidemment contents de voir notre travail, nos analyses et notre constat validés par une organisation aussi représentative et prestigieuse que l’Unesco. Nous sommes contents que l’Unesco ait répondu positivement à notre demande d’exclure la ducasse d’Ath à cause de son personnage négrophobe et raciste (et pas « personnage polémique » comme l’écrivent la plupart des médias belges). C’est une victoire sans précédent pour Bruxelles Panthères et pour l’antiracisme politique dans notre pays.
Nous sommes navrés de l’humiliation que subit la Belgique sur la scène internationale à cause de ce personnage négrophobe.
Nous sommes atterrés de voir le bourgmestre d’Ath persister dans son négationnisme en continuant à prétendre que le « sauvage » n’est pas raciste, quelques minutes après que le monde entier lui ait expliqué que c’est bel et bien le cas.
Nous sommes navrés qu’aucune action concrète ne soit entreprise par les autorités belges pour réellement combattre la négrophobie, l’islamophobie (que Bruxelles Panthères subit de plein fouet) et toutes les autres formes de racisme dans notre pays. Nos politiciens, toutes langues et toutes tendances confondues ne disent rien et ne font rien non plus pour lutter contre le racisme.
Nous remercions l’UNESCO de nous avoir donner raison et de nous soutenir dans notre lutte contre le racisme et pour le respect et l’entente entre les communautés.

Merci à toutes celles et tous ceux qui nous ont soutenu dans ce combat.

Honte à celles et ceux, surtout politiques et médias, qui se sont tus ou se sont exprimés pour défendre ce personnage négrophobe.

Nous attendons maintenant de la Fédération Wallonie-Bruxelles qu’elle soit conséquente après la demande (même tardive) de son représentant d’exclure la Ducasse d’Ath de la liste de l’Unesco, pour racisme et négrophobie, et que celle-ci soit immédiatement exclue aussi de la liste du patrimoine culturel immatériel de la FWB.

Bénédicte Linard, le monde entier regarde dans votre direction. Ne le décevez pas !

Nordine Saidi et Mouhad Reghif pour Bruxelles Panthères.

Contact presse : Mouhad Reghif, Porte-parole de Bruxelles Panthères : 0475 38 79 78

[ https://www.youtube.com/watch?v=4IQlB5ikLZs ]

[ https://www.youtube.com/watch?v=61KpfFrkU0I ]

Sources : Nahimana P. , http://burundi-agnews.org, Dimanche 11 décembre 2022 | Photo : Facebook Jacqueline Galant ; Facebook Bruxelles Panthères ; Le Soir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils